<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d8948662871530317680\x26blogName\x3dUne+pr%C3%A9paratrice+qui+r%C3%AAvait+d\x27%C3%AAtre+ph...\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/\x26vt\x3d-4641757709396328859', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
C'est dans les poches
mercredi 30 janvier 2013 | Posté par Crapouns à 22:25

Il ne m'est pas arrivé souvent de travailler sans blouse, et comme je l'ai déjà dit, ma blouse, c'est le début de la journée. Quand je la mets, j'accroche mon sourire faux cul et ma voix de téléphone rose et je suis prête. Même quand j'ai encore la trace de l'oreiller sur la joue ou que j'ai oublié de me maquiller un oeil.

Si y'a bien un avantage à porter une blouse, mis à part le fait qu'on sait à peu prêt qui je suis malgré mon jean troué et mon sweat Adidas, c'est les poches, qui sont toujours pleines à ras bord, ça va de soit.

Tout d'abord, en bonne fifille que je suis, j'ai toujours un stick à lèvres et 2/3 échantillons de crèmes pour les mains. La solution hydro-alcoolique, c'est bien, les mains de bûcherons, beaucoup moins.

Dans ma poche gauche, mon portable. N'essayez pas de le mettre à droite, j'irai d'abord le chercher dans le dernier carton de la réserve avant de penser à ça. Logique.
Mon précieux, je le consulte compulsivement, un texto, un mail, une mention sur Twitter ou Facebook, il faut que je le vois tout de suite maintenant, pas dans 5 min, tout de suite je vous dis. Jamais sans mon téléphone. Un jour, j'arriverai à me désintoxiquer, mais pas demain, demain va encore y avoir des potins, et les potins, c'est ma passion.

Dans ma poche droite, parce qu'évidemment, mon précieux est seul, à l'aise, les autres n'ont qu'à se serrer; on peut trouver en vrac :

- Un petit calepin contenant diverses choses : un récap sur les héparines, parce que, j'ai beau essayé, j'y arrive pas. Les classes pharmaco des antibio, pour pas me retrouver concon quand j'appelle un médecin à cause d'une allergie à la penicilline. Un tableau de vaccination. A la toute fin, des notes en vrac, je ne sais plus ce que veulent dire la moitié de celles ci, mais elles sont là.

- Mon iPod : parce que des heures toute seule dans le préparatoire à faire des potions ou les semainiers, bah c'est long.

- Un petit calendrier 2013 : pour les stups, les calculs de limite de facturation, compter les jours jusqu'à mes prochaines vacances.

- Une pince à épiler : pour virer les poils de nez qui dépassent de la plupart de notre patientèle masculine.
Nan, je déconne, c'est pour éviter de me ravager les ongles quand je dois changer les étiquettes de prix.

- 3 ou 4 stylos : que des stylos qui cliquent et neufs, les accidents d'encre, ça m'est déjà arrivée et à 50 euros la blouse en moyenne, merci, mais on s'en passera. Je remercie les labos de nous réapprovisionner régulièrement.

- Des élastiques et des trombones : pour rassembler les petits tubes de sucre par nom, parce que je suis sympa, pour accrocher joliment la facture à l'ordonnance pour le remboursement du dépassement sur la chevillère par la mutuelle.

En fin de semaine, je retrouve très souvent des bouts de papiers en tout genre, des moitiés de poches plastiques ou du scotch.

Parce que ce que j'ai oublié de vous dire, c'est que mes poches, elles sont d'abord là pour servir de poubelle au Boss et que même, ça me dérange pas.

3 commentaires:

Anonymous Alf a dit...

1er paragraphe, tout a fait moi ;)!!! j'adore..
Si seulement je pouvais avoir des collègues comme toi, ce serait bien plus drôle je crois!!

Ecrit le 3 février 2013 à 21:45  
Blogger Crapouns a dit...

Merci beaucoup ! J'ai l'air rigolote comme ça, mais en vrai je dois être ultra chiante au quotidien !

Ecrit le 4 février 2013 à 01:27  
Anonymous Alf a dit...

Pas aussi chiante que certaines de mes collègues, pas possible!!! ;-)

Ecrit le 4 février 2013 à 13:04  

Enregistrer un commentaire

{A c c u e i l}






« Anciens articles | Articles plus récents »
Profil

Adeline, 20 ans, presque 30.


Blogs santé

Dix lunes
Pharmacien comprimé
Sparadrap gaffe & perfusions
Fluorette
Boree
Thoracotomie
Super gélule
DZB17
Spykologue
Bétadine pure
1 bouffée matin et soir
Farfadoc
Docteur Couine
Stockholm
Un jour un interne
Dans ma blouse
Mike de Bakey
Dr Zouille
Anthologia

Archives

· juin 2012
· juillet 2012
· août 2012
· septembre 2012
· octobre 2012
· novembre 2012
· décembre 2012
· janvier 2013
· février 2013
· avril 2013
· février 2014
· mars 2014
· avril 2014
· janvier 2015