<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d8948662871530317680\x26blogName\x3dUne+pr%C3%A9paratrice+qui+r%C3%AAvait+d\x27%C3%AAtre+ph...\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/\x26vt\x3d-4641757709396328859', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
Souvenirs
mercredi 5 septembre 2012 | Posté par Crapouns à 22:49

Tous les ans depuis maintenant 2 ans, le mois de septembre est synonyme pour moi de nostalgie. La fin d'une époque, d'une aventure, d'une étape, la fin de mes années d'apprentissage.
Je vous ai déjà parlé de mon titulaire, Mister D, l'homme de ces dames.
Mais comment vous parler de cette période sans vous parler de la Bichette et de la Cycounette ? Bah non, on peut pas.

La Bichette a débarqué un après midi de septembre, après que l'assistante nous ai lâché du jour au lendemain. La bouche en cœur et la tête enfarinée de ceux qui sont encore en vacances, elle a réussi à obtenir le remboursement de l'intégralité de ses frais de transport, et Paris, zone 1 à 5, les vrais savent.
Bon, très franchement, sans elle, on aurait été grave dans la merde. A la base, Mister D l'a prise parce que c'était la 1ère et parce qu'elle était envoyée par un ami de ses amis. Toute confiance, tour de la pharma en 5 min, les codes de l'alarme, les clés et roulez jeunesse, Adeline sera là demain, débrouillez vous toutes les 2.

Ce 1er jour restera gravé.
"Mais putain, c'est laquelle de clés qui ouvre la grille ? Et faut tourner dans quel sens ?"
J'en savais rien, ça faisait 2 minutes qu'on se connaissait, on rigolait déjà.

On a travaillé 1 an ensemble. Au début, forcément, 2 nanas, on s'est un peu observées. Elle était aussi calme que j'étais nerveuse, elle était aussi coquette que j'étais garçon manqué, elle était aussi diplômée que j'étais étudiante, elle était aussi ponctuelle que j'étais en retard.

Ensemble, on a bougé les meubles, construit une cabane en cartons pour nous isoler des courants d'air gelés qui remontaient de la cave en plein hiver, récupéré des milliers d'euros d'impayés en se battant à tour de rôle avec les mutuelles et la sécu. On a ri comme des baleines, et pleurer parfois, dans les bras l'une de l'autre.

Avec elle, j'ai appris, grâce à elle, j'ai réussi.

La Cycounette, la 1ère fois, elle m'a vouvoyée. Moi, la petite étudiante prep, elle la jeune étudiante en 6ème année de pharma. Elle est venue une semaine plus tôt pour que je puisse prendre des vacances, fin décembre.
Au début, elle a très certainement du nous prendre pour des fous, le boss qui nous appelait les Bichettes, nous qui l'appelions Mister D. Oui vraiment, des gros barjos, qui s'envoyaient des vannes à longueur de journée.
Cycy, elle est toute timide, et elle est pompier volontaire. Ouais messieurs, t'imagine une blouse ET un corps de rêve. Ma copine, je te hais.
Faut pas croire, 40 kgs toute mouillée, mais quand toi tu t'exploses le ventre avec un panini 3 fromages de la boulangerie d'à côté, non seulement elle t'accompagne, mais en plus elle se mange des pâtes poulet/crème/fromage. Ouais. Et pas un pet de graisse. Chienne de vie.

Cycy, je l'ai aidée à réviser ses reconnaissances de plantes, à l'aveugle, la valériane, ça me faisait marrer à chaque fois. On a fait la chaise contre un mur, où elle m'a battue à plate couture, on a bu des cafés, ranger des commandes, et elle trouvait que j'étais hyper sûre de moi au comptoir. Refuser une délivrance de Néocodion à un drogué, c'est pas donné à tout le monde. On a ri comme des baleines, mais pas pleuré, on avait pas le temps.

Elle m'a accompagnée dans mon statut d'étudiante, on se comprenait, on a fini quasiment en même temps.


Je m'adoucis les amis, mais tout ça, c'est mon parcours, elles en ont fait partie, et maintenant, elle sont dans ma vie.

1 commentaires:

Anonymous Anonyme a dit...

j'adore..je t'adore...!!!!

Ecrit le 13 septembre 2012 à 22:28  

Enregistrer un commentaire

{A c c u e i l}






« Anciens articles | Articles plus récents »
Profil

Adeline, 20 ans, presque 30.


Blogs santé

Dix lunes
Pharmacien comprimé
Sparadrap gaffe & perfusions
Fluorette
Boree
Thoracotomie
Super gélule
DZB17
Spykologue
Bétadine pure
1 bouffée matin et soir
Farfadoc
Docteur Couine
Stockholm
Un jour un interne
Dans ma blouse
Mike de Bakey
Dr Zouille
Anthologia

Archives

· juin 2012
· juillet 2012
· août 2012
· septembre 2012
· octobre 2012
· novembre 2012
· décembre 2012
· janvier 2013
· février 2013
· avril 2013
· février 2014
· mars 2014
· avril 2014
· janvier 2015