<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d8948662871530317680\x26blogName\x3dUne+pr%C3%A9paratrice+qui+r%C3%AAvait+d\x27%C3%AAtre+ph...\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/\x26vt\x3d-4641757709396328859', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
Mais ...
mercredi 6 juin 2012 | Posté par Crapouns à 12:54

J'ai toujours été carriériste, depuis mon 1er petit boulot chez Quick où, au bout d'un mois, je me voyais manager.
La gestion d'une équipe, j'ai ça dans le sang.

Au fil de mes publications, vous avez pu sentir l'amour, parce que c'est le mot, que j'ai pour mon métier.
Mais ... Parce qu'il y a toujours un mais.

La possibilité d'évolution de carrière, outre l'aspect financier, est nulle.
Zéro, nada, queudalle. Toute la vie, tu seras derrière ton comptoir, tu rangeras des boîtes.

Pas que tout ça me déplaise, c'est évident, mais, pour le moment, une préparatrice ne peut qu'attendre son chèque à la fin du mois, toujours le même montant, quelques soient ses responsabilités ou son implication dans la bonne marche des affaires.

Alors oui, certains titulaires offrent des primes, voire même un intéressement aux bénéfices, mais ils sont rares.

Une pharmacie de taille moyenne, qui marche un peu, n'est pas viable sans nous.
Mieux vaut embaucher 2 preps diplômées et compétentes qu'un pharmacien thésé à mi-temps.
J'exagère à peine.

Le fait est que, au jour d'aujourd'hui, une préparatrice n'a pas le droit d'avoir des parts dans une officine.
Pas 10%, pas 3%, zéro, nada, queudalle.

Alors oui, à l'école, on nous fait miroiter qu'un décret est en pour-parlers depuis une dizaine d'années et que ça finira bien par passer.

Je garde cet espoir, pour un jour me dire que, ce petit bout de comptoir, tout petit rikiki, il est à moi.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

{A c c u e i l}






« Anciens articles | Articles plus récents »
Profil

Adeline, 20 ans, presque 30.


Blogs santé

Dix lunes
Pharmacien comprimé
Sparadrap gaffe & perfusions
Fluorette
Boree
Thoracotomie
Super gélule
DZB17
Spykologue
Bétadine pure
1 bouffée matin et soir
Farfadoc
Docteur Couine
Stockholm
Un jour un interne
Dans ma blouse
Mike de Bakey
Dr Zouille
Anthologia

Archives

· juin 2012
· juillet 2012
· août 2012
· septembre 2012
· octobre 2012
· novembre 2012
· décembre 2012
· janvier 2013
· février 2013
· avril 2013
· février 2014
· mars 2014
· avril 2014
· janvier 2015