<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d8948662871530317680\x26blogName\x3dUne+pr%C3%A9paratrice+qui+r%C3%AAvait+d\x27%C3%AAtre+ph...\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/\x26vt\x3d-4641757709396328859', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
L'appel à un ami
mardi 19 février 2013 | Posté par Crapouns à 01:43

Il m'arrive souvent d'appeler mes confrères médecins.
Parce qu'aucun de nous 4 n'arrive à déchiffrer cette ordonnance.
Parce qu'un changement de dosage sans autre note peut très bien être une étourderie, un patient qui se trompe dans l'énoncé de ses prescriptions usuelles, un clic mal placé dans le logiciel informatique.
Parce que le nouveau généraliste de la rue d'à côté à une voix über sexy.
Parce que je voulais appeler la pharmacie DenFace, mais qu'il est 9h et que j'ai pas bien les yeux en face des trous.
Parce que CE médecin, c'est un gros con, et que j'aime bien le faire chier. Vilaine.

La plupart du temps, ça se passe très bien, paraît il que je suis souriante au téléphone. Je prends une voix douce, je prépare toujours mon appel et une éventuelle solution de secours si il faut changer complètement le traitement.
Je déteste être prise au dépourvue, et j'imagine bien qu'en plein milieu d'une consultation pour l'hypertension, il faut un laps de temps plus ou moins conséquent pour se remémorer les classes antibio.
Nan vraiment, j'aime bien appeler la plupart des médecins. Les amis des patrons, qui me connaissent maintenant depuis 1 an, qui pourraient être mes parents, m'appellent "mon Chou", "Cocotte", ou juste Adeline. J'aime bien cette proximité, cette impression de travailler en harmonie, de sentir qu'entre nous, ya pas vraiment de dominant ou de dominé.
Certains penseront qu'ils prennent trop de libertés, mais tant que ça me convient à moi, je me fous de l'avis des autres.

Parfois, j'appelle pour des broutilles.
Est ce que je peux remplacer le pentavac par un infanrix quinta, parce que Madame a rendez vous dans 10 min et que j'ai pas le 1er en stock.
Ca peut vous paraître inutile et chronophage, mais plusieurs fois j'ai vu revenir mes vaccins, qui passaient en perte parce que VieilleInstallée voulait CE vaccin et pas un autre.
On perd tous les deux 2 minutes une fois, je mets une note dans mon cerveau pour me rappeler que Doc BientôtEnRetraite, il s'en tamponne du labo.

De temps à autres, j'appelle pour des ruptures.
L'oroken, pas possible, je lui mets quoi à la patiente ?
On cherche ensemble quand c'est un peu compliqué, (j'apprends beaucoup dans ces cas là) et la patiente repart avec le comprimé pour soulager son infection urinaire récidivante.

La plupart du temps, j'appelle pour des changements de dosage ou de molécule.
Une petite note "en remplacement de" nous permettrai de pouvoir expliquer son nouveau protocole au patient qui n'a pas écouté pendant sa consultation. (ou à qui on a rien expliqué, mais c'est une autre histoire).

C'est dans ces moments là que j'ai affaire avec les "Dieux". Qui n'avouent aucune erreur. Aucun mauvais clic. Qui ont des excuses plus bidons les unes que les autres.
Je n'appelle pas pour me moquer, loin de là, juste pour être sûre que notre patient reparte avec ce qui lui convient, pas ce qui est écrit.

- Secrétariat du Docteur L, veuillez patientez, je suis en ligne.
Musique d’ascenseur, attente interminable pouvant aller jusqu'à 10 min.
- Secrétariat du Dr L, il vous faut un RDV pour quand ?
- Pharmacie Crapounette, je voudrais parler à Mr L, à propos du patient D. pour un changement de dosage.
- Patientez.
Re musique d’ascenseur. Ma plus grande peur, c'est que le médecin soit absent, quand il ne consulte qu'une fois/semaine, on est obligé d'y aller au petit bonheur la chance, je déteste ça.
- ALLO.
Entendez bien dans ce "allo", l'air dédaigneux du doc pour qui ça a intérêt à être vraiment urgent, sous peine d'insulte. (True Story)
- Bonjour, Pharmacie Crapounette. Je vous appelle au sujet de Mr D. qui jusque là prenait du losartan 50 et à qui vous avez prescrit du 100. Je voulais avoir confirmation du changement de dosage.
- Pfffffff. Attendez.
Là, je suppose qu'il consulte son dossier papier. Ce médecin rejette complètement l'informatique.
Il reprend la parole.
- Mettez comme d'habitude, je verrais le mois prochain.
Clic. Tuuuut tuuuut tuuuut.

Ces appels là, on s'en passerait grandement, lui comme moi.




Tué par un anti-mycosique
lundi 4 février 2013 | Posté par Crapouns à 01:48

... Ou pas.

Je commence cet article par un petit clin d'oeil, un de mes blogs fétiches du moment (un jour, je mettrai ma Blog Roll à jour, mais pas demain, demain c'est lundi), allez y faire un tour, les histoires de Nouchette, moi elles me font rire des fois et même pleurer, et au final, j'attends avec impatience ses aventures.
http://xercin.blogspot.fr/

La pub est finie, j'encaisse les 200 euros et retournons à nos moutons.

En ce moment, avec le stress de ... NON.

En ce moment, parce que je suis pas concentrée et que je veux faire toujours plus vite, j'enchaîne les petites gaffes. Commander des bas au lieu de chaussettes pour Mme GrosMollets, délivrer une boîte d'antihypertenseur au lieu de 2 par "habitude", donner du Doliprane parce que c'est écrit comme ça alors que je sais que Mr Habitude trouve que le Dafalgan c'est plus efficace, des petites choses de rien, pas grave en elles même mais qui m'embête, parce que c'est de l'étourderie, du travail bâclé, du 60 % de mes capacités.

Samedi matin, le téléphone sonne. Un de nos fidèles, qui ne se déplace plus et qui donne ses commissions de la semaine à son gentil voisin.

- Bonjour, j'avais une petite question, l'éconazole, ça correspond à quoi sur mon ordonnance ? Ca doit être un générique, mais je ne sais pas lequel.
- Attendez, je regarde votre ordonnance. (nous scannons toutes les ordonnances pour transmission à la Sécu, bien pratique pour ce genre de cas)

Mon sang ne fait qu'un tour. Aucune prescription de quelque antifongique. Rien qui finit en -ole. Rien nada.
Je scrute tout ce qui a été délivré. Il est où le voltarène gel ? Diclofenac ? Non plus.
Putain, Joséph ... Code 5, mais c'est moi !
J'ai envie de pleurer. Comment j'ai pu me tromper à ce point ?
Les boîtes ne sont pas côté à côte, les produits n'ont rien à voir l'un avec l'autre, l'ordonnance est complètement lisible.
Putain de putain de putain.
Je me liquéfie.

- Euh, bah, on s'est trompé. Si vous pouviez nous retourner la boîte, on fera l'échange. Pardon, je suis désolée.

J'ai presque envie de lui dire de venir me foutre une tarte, que je passerai chez lui pour prendre mon coup de pied au cul.

Putain de putain de putain.

Pour les non initiés, j'ai donc donné une crème pour les mycoses au lieu d'un gel anti-inflammatoire pour les douleurs. Rien à voir je vous ai dit. Pas mortel non plus, mais inacceptable.

Mes patrons se sont voulus rassurants, mais ça me travaille encore, 2 jours plus tard.
Et si j'avais donné du potassium au lieu de vitamine B12 ? Bah mon patient, il était mal.

Je me remets en question sans cesse, je m'oblige à plusieurs auto-contrôles avant de laisser partir mon patient sereinement et pourtant je suis faillible. J'aime pas ça.

Je vais passer à la révision une nouvelle fois et enfiler mon costume de R2D2, parce qu'une fois, c'est la fois de trop.






« Anciens articles | Articles plus récents »
Profil

Adeline, 20 ans, presque 30.


Blogs santé

Dix lunes
Pharmacien comprimé
Sparadrap gaffe & perfusions
Fluorette
Boree
Thoracotomie
Super gélule
DZB17
Spykologue
Bétadine pure
1 bouffée matin et soir
Farfadoc
Docteur Couine
Stockholm
Un jour un interne
Dans ma blouse
Mike de Bakey
Dr Zouille
Anthologia

Archives

· juin 2012
· juillet 2012
· août 2012
· septembre 2012
· octobre 2012
· novembre 2012
· décembre 2012
· janvier 2013
· février 2013
· avril 2013
· février 2014
· mars 2014
· avril 2014
· janvier 2015