<body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d8948662871530317680\x26blogName\x3dUne+pr%C3%A9paratrice+qui+r%C3%AAvait+d\x27%C3%AAtre+ph...\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://crapouns.blogspot.com/\x26vt\x3d-4641757709396328859', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>
BigPharma 2
lundi 26 novembre 2012 | Posté par Crapouns à 10:59

1er jour de boulot à BigPharma. Je commence à 8h, je ne sais pas à quelle heure je finis, parce que non Adeline, tu comprends, je ne peux pas te donner tes horaires par téléphone, passe directement. C'est de l'autre côté de la CUB, je fais déjà 2h de route par jour, non merci.

Je me lève à 6h30, ça pique beaucoup. Bon, un haut noir, ça j'ai, une jupe beige. Merde. J'ai pas. Qui met encore des jupes beiges de mamie de nos jours ? Bon, on verra ça ce soir à la Halle, en attendant j'enfile mon jean. Café, sortie des chiens, re-café. J'ai le coeur qui palpite, c'est BigPharma quand même, le patron est le pire connard qu'on ait jamais connu, sa réputation est connue dans le monde entier. Bon, sur toute l'Aquitaine, mais c'est déjà pas mal.

7h45, bonjour, c'est moi, Adeline, la nouvelle intérimaire. On passe au bureau des "sous chef", on me file un badge, et ce truc là, c'est quoi ? C'est pour la pointeuse on me dit. Ok, donc les heures supp sont payées ? Nanan, par contre, les retards sont déduis. AHAHAH.

Presque 8h, je vais me changer. Les fesses à l'air et le sous tif en vue, ah tiens, salut, moi c'est Adeline, et toi, Alexandre ? Il rougit, s'excuse, je souris. Ya pas mort d'homme, mais putain, une porte ça serait pas du luxe.

Le système informatique est archaïque, le logiciel pharmaceutique tout autant. Bon, F12 pour facturer, F8 pour lire la carte vitale, Entrée pour valider la vente. C'est tout ce que j'ai besoin de savoir.

Bonjour Madame, une boîte de Doliprane ? 1,74 euros s'il vous plaît.
"Scuse moi Machine, la caisse, elle est où ?"
"Là bas, derrière le pilier, par contre, faut demander à un pharmacien, nous on a pas le droit d'y toucher"
Ah. Bon. Euh, et tu peux me montrer un putain de pharmacien parce qu'on est tous habillés pareil et que je connais pas encore le grade de chacun.
"Gueule Roger, il doit être dans les rayonnages, il va venir"
ROGGGGERRRRRRRRRR.
2 minutes plus tard, voilà le fameux Roger, Madame commence à s'impatienter, parce que bon, ses 26 centimes, elle les attend quoi.
Shling shling, le tiroir caisse, datant de la 1ère guerre mondiale, Roger compte et recompte, parce que 2-1,74 ça prend du temps voyez, faut pas se tromper.
Voilà Madame.
"Je peux avoir une poche et mon cadeau ? Un pour chaque gosse, sinon c'est la crise à la maison"
Un cadeau ? UN CADEAU ?

Bah ouais, parce qu'à BigPharma, pour tous les clients, on met un truc chinois à la con, pour la fidélisation.

Au secours.




Noël approche.
lundi 19 novembre 2012 | Posté par Crapouns à 14:49

Les fêtes de Noël approchent à grand pas, un peu plus d'un mois et nos ventres seront aussi pleins que nos portefeuilles seront vides.

Un petit billet pour vous parler de la misère animale.
Ne me rabâchez pas les oreilles avec la misère humaine, je sais qu'elle existe aussi, chacun son combat. Et puis, mieux vaut se battre pour quelque chose plutôt que rien.

Nombre de petits chiots, chatons, lapins, rats et autres bêtes à poils vont se retrouver sous le sapin encore cette année. Pour faire plaisir à petite Jules, tenir compagnie à Mémé ou calmer la crise avec Sucre d'orge qui veut son 3ème chihuahua.

Quand l'idée traverse l'esprit d'une personne non impliquée dans la protection animale, on pense bébé, pour qu'il s'adapte au mieux à nos conditions de vie. Elevage professionnel ou particuliers qui refourguent sur le Bon Coin sont les solutions les plus faciles.

Si malgré tout ce qui va suivre vous vous dirigez vers un de ces 2 moyens, sachez qu'un chien/chat ou furet, doit être identifié avant la cession, c'est une obligation légale.
Quitte à prendre en élevage, autant prendre le temps de le choisir convenablement. Rapprochez vous des clubs de race qui sauront vous conseiller convenablement.
Pour ce qui est des particuliers qui font reproduire Médor avec Chounette, parce qu'ils sont mignons ces 2 là, j'ai envie de vous dire de fuir, je vous dirais simplement qu'un "type" (pas pure race, pas d'inscription au LOF pour les chiens ou au LOOF pour les chats) ne "vaut" pas 1000 euros. Ou même 500.
Les sommes que l'on verse aux bons élevages, couvrent le suivi vétérinaire de la mère et des chiots, la nourriture premium et la saillie de Papa. Chez les particuliers, rien n'explique les sommes demandées, à part l’appât du gain, sachez le.


Vous l'avez bien compris, je vais vous parler d'adoption, de la vraie. Pas d'un achat.

Pour commencer, sachez que l'on peut trouver n'importe quel type d'animal à l'adoption, oui, même des rats, des lapins, des chevaux. Ils sont tous amenés à être abandonnés.
On peut également trouver toutes les races de chiens ou de chats. Certaines associations sont même spécialisées dans le replacement d'animaux à pédigrée. Et oui, il n'y a pas que le corniaud de la rue à l'adoption.

Ensuite, il existe différentes structures. En fonction de votre recherche et de vos conditions d'accueil, il vaudra mieux se tourner vers l'une ou l'autre.

Les refuges ou SPA.


Halte aux idées reçues : les animaux battus ou dangereux ne représentent qu'une minorité de la population des refuges. La plupart des autres sont des animaux de famille, devenus trop encombrants ou des animaux trouvés dans la rue non identifiés, d'où l'intérêt de la puce ou du tatouage, une fugue peut toujours arriver.

Les animaux réellement dangereux, ne restent pas à l'adoption, ils sont euthanasiés. Après divers test, ou pas, selon les structures. Idem pour les vieux, les moches, les trop noirs, les trop blancs, les pas à la mode. Et oui, un refuge n'est pas extensible, donc, quand il n'y a plus de place, on en fait. Pas partout, il y a des refuges indépendants qui refusent ce système, mais ils sont rares.

Les bénévoles connaissent leurs chiens, leurs chats, leur caractère, leurs besoins. N'hésitez pas à en dire le plus possible, le temps d'absence, la surface de votre logement, la possibilité de faire passer quelqu'un chez vous entre 12h et 14h éventuellement. Parfois, une adoption peut être refusée, parce qu'un chien sorti d'élevage véreux qui n'a jamais vu le jour n'a pas grand chose à faire dans un studio à Paris. Voyez le genre.

Bon, tout ça pour dire que non, en refuge, il n'y a pas que des psychopathes, et si ils sont un peu excités quand vous passez devant le box, c'est simplement parce qu'ils ne sortent que peu, et sont contents de voir de nouvelles têtes.

Il y a souvent des frais d'adoption, plus cher pour les femelles, qui couvrent la stérilisation, les vaccins. Pour les animaux arrivés "à jour", ce n'est pas pour se les mettre dans la poche, mais pour le fonctionnement courant de la structure. Imaginez un peu la quantité de nourriture nécessaire à rassasier 70 chiens, 2 fois par jour. Voilà.


Les associations sans structure d'accueil.

Celle ci fonctionnent avec des familles d'accueil. Oui, tout comme pour les enfants.
L'avantage avec les assos, c'est que l'on connait le comportement de l'animal sur un lieu de vie normal. Ses affinités, ce qu'il faut éviter. Pour les personnes avec des enfants en bas âge, un animal déjà en place, c'est vraiment la meilleure solution.


Je finirai par vous faire un petit laïus sur l'adoption d'adulte. Attention, un adulte ne veut pas dire un vieux chien de 12 ans au bout du rouleau, loin de là.
Mais simplement, si vous faites la démarche d'adopter, gardez l'esprit ouvert. Un chien de 10 mois/2 ans est tout à fait malléable, c'est encore un jeune, qui s'adaptera très bien et vous vous éviterez la pénible période de malpropreté.

Enfin, avant d'adopter, ou d'acheter, réfléchissez y bien, quelque soit l'animal, c'est du temps, de l'argent et pas mal d'inconvénients. Commencez à demander autour de vous qui le gardera pendant vos vacances à Tahiti.

Je ne jette pas la pierre à ceux qui se laisse tenter par les achats compulsifs sur internet ou pour un animal avec un pedigrée plus long que le bras, mais simplement, pensez y, faites un tour dans la SPA à côté de chez vous. Merci pour eux.

Je vous files l'adresse d'une des plus grosse plateforme internet pour la protection animale et n'hésitez pas à faire tourner autour de vous. Parce que mon voeux le plus sincère, c'est qu'un jour les cages soient vides.

http://www.rescue-forum.com






BigPharma
| Posté par Crapouns à 00:28

Nous sommes fin juin. Ma mission d'intérim à Babeloued se termine. C'était très sympa, ils m'ont même proposé un CDI, mais 1h de route allée, pareil au retour, la saison va commencer et ça va être l'horreur. ET y'a les chiens. Mes pauvres boudins ont accepté gentillement de rester sage de 7h à 19h sans broncher. Sans détruire. Sans salir. Mais dès que j'arrive, il faut se dépêcher, parce que la vieille doudoune, elle a 13 ans, et elle se retient encore très bien, mais avec l'excitation de me voir enfin, ça peut fuir.

Nan, vraiment, ce CDI, je ne peux pas. Et des missions, j'en ai plein. Les patrons sont contents de moi, et me recommandent. Ca gonfle bien l'égo l'intérim.
On est un vendredi de juin, et je ne sais pas où je serai lundi.

Un appel, "Salut Adeline, c'est Caroline de l'appel médical, j'ai une mission pour vous, mais ça va peut être pas vous plaire, mais c'est pour les 2 mois d'été."

Je m'attends au pire, j'en étais loin. Je me demande si elle va me renvoyer chez un ancien patron, que j'ai laissé en plan parce que trop con, ou celui chez qui j'ai fait 2 jours parce qu'il me refusait un week end sur tout l'été.

Le soucis avec l'intérim, c'est que lorsque tu refuses une mission, tu n'es pas du tout certain d'avoir une autre proposition ensuite. Donc t'accepte.

Je vous écoute, je lui dis.
C'est à BigPharma, ils cherchent une préparatrice spécialisée véto, elle me répond avec sa voix toute douce de celle qui met tous ses espoirs en moi.

Parce que BigPharma, plus aucun intérimaire ne veut y aller. Ca fait rêver.

Je dis oui, je passe un entretien rapide le soir même. Mon profil plaît au sous chef et là commence le débrief. Uniforme : haut noir archi moulant et jupe beige à ras la moule. Ca commence mal. J'annonce mes tailles, en en ajoutant 2, pour être un tout petit à l'aise. En attendant, je prendrais mes affaires à moi hein, on est d'accord. Merci.
On fait le tour de la pharmacie. Enfin, de cette chose que je ne saurai qualifier. Des mètres et des mètres d'étagères. Pas de gestion de stock. Et des étagères, partout. Du haut de mes presque 1m80, je me sens étouffée.
La surface de vente est 2 fois plus petite, mais c'est la plus grande dans laquelle j'ai bossé.
Tiens, de la crème Nivéa. Burk. Oh, du miel. Sans commentaire et là bas au fond, de l'huile d'olive. Je me suis trompée, je suis chez Auchan.
On continue, il me montre le rayon véto, derrière la vitrine, des croquettes. Et le lait maternisé. "A conserver à l'abri de la chaleur". Bon. BON, BON, BON.

On descend au sous sol. Une réserve énorme. Des appareils de location partout, et des réserves de para. Tout ça dans un bordel organisé dans lequel il va falloir que je me repère en quelques jours.

Les vestiaires, une pièce sordide, dans les courants d'air. Je suis bien contente qu'on soit en été. Par contre, y'a pas de porte ? Nan ? Bon, je ne suis pas pudique, c'est pas grave.

On remonte. Et au dessus c'est quoi ? je demande. Le bureau du big boss. Je n'y foutrais jamais les pieds, pas même lorsque je demanderai un entretien pour connaître la raison de mon renvoi après seulement un mois de mission.

Cet endroit avait déjà un goût d'enfer.




Tu radotes Germaine
lundi 12 novembre 2012 | Posté par Crapouns à 19:52

Poussons ensemble un énième coût de gueule Pharmacien VS Médecin. Ouais vas y crie, hurle ton chagrin.
Bouuuuh.

Je suis toute seule ? Soit. J'accepte.

"Mais Crapounette, pourquoi cries tu ?"
Parce que j'en ai MARRE. Ras la blouse. C'est la goutte de Cold Cream qui fait déborder le mortier tu vois.
"Mais quoi donc, exprimes toi, toi qui est si loquace habituellement."
Mais je l'ai déjà dit, je vais pas me répéter.
"Mais si moi je t'écoute, c'est déjà pas mal."

Sachez avant toute chose, que oui, je me parle à moi même, j'ai pris mes p'tites pilules ce matin, mais je ronchonne, tout le temps.

Serait il possible qu'un jour, la vie soit belle et que tout le monde il est beau et gentil ?
Je vis dans un rêve avec des licornes et des paillettes, oui m'sieurs dames, et j'assume.

Mais alors qu'elle est la raison de mon courroux ?
La bataille, inutile et fatigante entre 2 professionnels de la santé, liés à vie. L'un ne peut pas vivre sans l'autre et vice versa.
Serait il possible que les médecins arrêtent de tirer à vue sur tout ce qui porte une blouse (parfois) et un caducée, et par ricoché un mortier et un pilon ?

J'en ai ras le pompom de lire à droite à gauche sur des blogs de médecins, des généralités à propos de l'incompétence de certains de mes confrères.
J'ai ai ras la casquette de nous voir trainer dans la boue, humiliés et lapidés sur la place publique.

Je me répète donc, des incompétents, il y'en a, ça je ne le nies absolument pas, mais merde quoi, est ce que je dis que tous les médecins sont des cons finis, arrosés par les labos, et qui facturent 90 actes/jour ?

NON.

A un moment donné, ça serait bien de se soutenir mutuellement, parce que c'est comme ça qu'on avance, qu'on fait changer les choses.
Ca n'est pas en pointant du doigt toujours le négatif qu'on fait ressortir la vraie qualité.

La prise en charge de la santé en France est loin d'être parfaite, mais c'est en se serrant les coudes que l'on arrivera un jour à un équilibre.

Licorne et paillettes.






« Anciens articles | Articles plus récents »
Profil

Adeline, 20 ans, presque 30.


Blogs santé

Dix lunes
Pharmacien comprimé
Sparadrap gaffe & perfusions
Fluorette
Boree
Thoracotomie
Super gélule
DZB17
Spykologue
Bétadine pure
1 bouffée matin et soir
Farfadoc
Docteur Couine
Stockholm
Un jour un interne
Dans ma blouse
Mike de Bakey
Dr Zouille
Anthologia

Archives

· juin 2012
· juillet 2012
· août 2012
· septembre 2012
· octobre 2012
· novembre 2012
· décembre 2012
· janvier 2013
· février 2013
· avril 2013
· février 2014
· mars 2014
· avril 2014
· janvier 2015